Mentions lĂ©gales | © fareneau
 

Les Jeux Olympiques de Stockholm (1912)

Cecil Healy participa à deux reprises aux Jeux Olympiques, une première fois en 1906 à Athènes et une seconde fois en 1912 à Stockholm. Cecil Healy faisait donc partie de la toute petite délégation d’athlètes (5 athlètes) envoyée par la fédération Australienne aux JO d’Athènes, il était également le seul nageur représentant son pays. A l’époque, très peu d’argent était alloué aux sportifs. Lors de cette compétition, Healy fut nettement désavan¬tagé par le départ tardif de la délégation australienne pour Athènes. Ce départ ne lui permit pas de s’entraîner entre son arrivée à Athènes et la compétition. Il termina tout de même troisième de la finale du 100m nage libre derrière les Etats-Unis et la Hongrie. Il remporta donc sa première médaille dans son parcours olympique. Suite aux Jeux, Healy fit une tournée en Europe et donna l’occasion à de nombreux européens de voir pour la première fois de leur vie la technique du Crawl (notamment à Hambourg où il remporta la coupe du Kaiser, en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande Bretagne…). C’est en raison de cette tournée que Cecil Healy manqua le championnat d’Australie en 1907. De même, il ne put se rendre aux Jeux Olympiques de Londres en 1908 par manque de financement alors qu’il avait obtenu sa qualification. Ces Jeux, initiale¬ment prévus à Rome, se sont déroulés à Londres en raison de la catastrophe du Vésuve. Il participa toutefois aux Jeux Olympiques de Stockholm en 1912 où il put montrer au monde entier à quel point il incarnait l’esprit olympique de Coubertin. Il remporta, entre autres, une médaille d’argent en 100m nage libre, une quatrième place en finale du 400m nage libre mais aussi un record du monde en qualification sur cette même distance et une médaille d’or en relais 4 fois 200m nage libre.

par Bertrand FARENEAU,
DĂ©c.2013

crédit photo:

- Equipe du 4x200m (JO de Stockholm) : National Library of Australia

Le geste Fair-Play

Cecil Healy a non seulement combattu vaillamment lors de la bataille du Mont Saint Quentin mais est aussi l'incarnation de l’esprit olympique comme en atteste l'anecdote survenue aux Jeux Olympiques de Stockholm de Juillet 1912. En effet, lors de la demi-finale du 100m nage libre, le légendaire Hawaien Kahanamoku et deux autres américains manquent le départ de la course et sont automatiquement disqua¬li-fiés. Healy, l'un des plus grands nageurs de l'histoire australienne, se qualifie alors pour la finale et devient naturellement le favori de la compétition. Cependant, Healy insiste auprès des instances officielles et de la fédération australienne pour donner une seconde chance aux américains de se qualifier pour la finale. Une nouvelle course est organisée au cours de laquelle Kahanamoku et Mc Gillivray obtiennent leur billet pour la finale. Cette finale sera remportée le 11 Juillet 1912 par l'américain Kahanamoku en 1 minute 3 secondes et 8 dixièmes avec un écart de 1,2 secondes sur le deuxième. Le second n’est autre que Cecil Healy... Cecil Healy empocha donc la médaille d’argent en 1 minute et 5 secondes. Il recevra à l'issue de cette finale mémorable une ovation à la hauteur de son panache. La légende raconte que lorsque Kahanamoku reçut la médaille d’or, il prit le bras de Cecil Healy et le leva en l’air. Suite aux JO de 1912, Healy est un compétiteur mondialement connu.

par Bertrand FARENEAU,
DĂ©c.2013

crédit photo:

- Plan d'eau du 100m (JO de Stockholm) : Library of Congress



Sommaire du dossier Cecil Healy...

Cecil Healy avant la guerre

Préface de David WILSON

Qui est Cecil Healy ?

Cecil Healy perfectionne le Crawl

L'esprit Olympique de Cecil Healy

Cecil Healy s'engage comme sauveteur

Cecil Healy, l'intrépide ?

Le soldat Healy

Lorsque le nageur se fait soldat

Healy rejoint la France

Healy et l'Ă©cole d'officier

Une mort annoncée

Les circonstances du drame

♦ La carte de Cecil HEALY ♦